Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

Nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur ou de télécharger un des navigateurs suivant : Télécharger

Objectif Santé

Confiant ou inquiet ? Satisfait ou critique ? Chacun de nous porte un regard singulier sur notre système de santé, fonction du « lieu » d'où il observe - patient, soignant, industriel, politique, décideur, exécutant... Parfois l'un et l'autre ; l'un puis l'autre. Des points de vue multiples, et des enjeux complexes.

Un monde en profonde mutation

Souvent présentée comme le meilleur système de soins au monde, la France offre un mélange paradoxal de réussites incontestables (premières mondiales chirurgicales, prise en charge des plus démunis...) et de faiblesses récurrentes (déficits structurels, déserts médicaux, épidémiologie défaillante...).

Pendant des dėcennies,, les acteurs concernés – citoyens, médecins, labos, politiques – se sont accommodés de cette situation où chacun, à sa façon, trouvait son compte. Cette époque est révolue. Sur le plan national, le temps est désormais à la limitation des dépenses, au bon usage des médicaments et à la responsabilisation du patient « acteur de sa propre santé ». Sur le plan international, les fusions-absorptions pharmaceutiques, le développement des biotechs et l'arrivée des traitements sur mesure modifient les règles du jeu.

Comment intégrer au mieux ces nouveaux modèles, sachant que cette révolution, à la fois industrielle, médicale et sociétale, ne se fera pas sans quelques ajustements douloureux ?

Mon approche : le pari de l'excellence. Développer le bon, améliorer le moyen, reconsidérer le mauvais. Anticiper les changements à venir plutôt que de les subir.


Des temporalités plurielles

En matière de santé plus encore qu'ailleurs, les temporalités (médicale, économique, politique, sociale...) se chevauchent mais ne se rencontrent que rarement.

A l'hôpital, le temps du patient n'est pas celui médecin, qui n'est pas celui des services techniques, qui n'est pas celui de l'administration. De même, dans l'industrie pharmaceutique, le temps du chercheur n'est pas celui du commercial, qui n'est pas celui du réglementaire, qui n'est pas celui du Corporate. Quant aux politiques, le temps long des réformes structurelles n'est pas celui, trop court, des élections, d'autant que le champ de la santé publique ne recouvre pas celui de la santé individuelle.

Comment harmoniser des temporalités multiples ?

Mon approche : le pari de la confrontation. Oser la rencontre avec « l'autre », découvrir des points de vue différents, mais aussi définir, au-delà des divergences, des objectifs communs et les mettre en œuvre.


Des enjeux de société décisifs

Fermer les hôpitaux de proximité ? Revoir le système des ALD ? Ouvrir la Sécu aux assureurs privés ? Autant de questions urgentes, dont les réponses appartiennent aux pouvoirs publics.

Or, de réformes différées en plan d'économies répétés, les gouvernements se succèdent sans que l'on perçoive bien la logique qui les anime.

Conséquences : la justice sociale annoncée aboutit à une hausse constante du « reste à charge » pour les malades. Les Français exigent à la fois de moins payer et d'être toujours aussi bien soignés. Quant aux associations de patients, elles n'ont pas encore trouvé leur juste place dans l'organisation des soins.

Comment concilier des demandes contradictoires ?

Mon approche : le pari de la responsabilité. Ne pas céder à la facilité de se défausser sur le voisin, s'engager et assumer pleinement ses propres choix.


Un manque de sens global

Sentiment de gâchis général, cohérence défaillante, visibilité insuffisante... Régulièrement, ces mots reviennent dans la bouche des acteurs de la santé (industriels, chercheurs, politiques, médecins...) que je rencontre. Tous pointent une absence de sens global – ou, plus précisément, des logiques multiples, parfois inconciliables, souvent contradictoires.

Tous ont aussi des idées pour améliorer le système de santé, issues de leurs expériences de terrain. Certaines d'entre elles en sont encore au stade de la réflexion, d'autres ont déjà été tentées. Mais le passage de l'expérimentation à la généralisation est souvent long.

Comment redonner de la cohérence à un système éclaté ?

Mon approche : le pari de l'intelligence. Privilégier une approche à 360 degrés, englobant l'ensemble des problématiques. Faire confiance aux individus, croire en leur capacité de contribuer, individuellement et collectivement, à l'amélioration du système.

Olivier vincent

Vincent Olivier
vo@vincent-olivier.fr
+33(0)6 20 78 83 60
19 rue Condorcet
75009 Paris